Archives de la Banque d'Anvers

 

Conservées : par BNP Paribas Fortis

 

Traitement : AVAE en 2006-2007.


Masse : 7, 2 mètres linéaires ou 113 articles.


Inventaire : non publié (BRION, R. et MOREAU, J.-L., Inventaire des archives de la Banque d'Anvers et des sociétés qu'elle a absorbées, Bruxelles, 2008, 8 p.).

 

Dates : les archives couvrent la période 1870-1965.

 

Historique de l'entreprise
 

La Société Générale de Belgique, fondée en 1822 sous le nom de Société Générale des Pays-Bas pour Favoriser l’Industrie Nationale, procéda dès 1823 à la création de cinq agences dans les principales villes des Pays-Bas du Sud : Anvers, Gand, Liège, Mons et Tournai. En novembre 1826, la direction de la Société Générale jugea que l’importance de la place d’Anvers exigeait la transformation de l’agence et la fondation d’un établissement ayant plus d’indépendance et d’autorité. Cette succursale reçut le nom de Banque d’Anvers. Celle-ci commença ses opérations le 1er janvier 1827.

Quoique banque autonome, la Banque d’Anvers travaillait sans capital propre déterminé, la Société Générale restant responsable vis-à-vis des tiers pour toutes les opérations et tous les engagements de sa filiale. Celle-ci était dirigée par un conseil composé d’un président et de deux administrateurs qui prirent le nom de régents, nommés tous trois pour un terme de cinq ans par la Société Générale. Le premier président de la Banque fut le Baron Joseph-Renier Osy et les deux premiers régents, MM. Dhanis van Cannart et J. Bogaerts fils. Le premier collège de régents-adjoints était composé de : MM. J. Elsen, E. De Backer, Fl. Pelgrims, Havenith-Van Geetruyen, Ch. Lemmé et Lysen-van Lerius.

La banque fut réorganisée à plusieurs reprises. Le 12 février 1870, elle fut transformée en société anonyme autonome et indépendante, jouissant d’un capital propre, fixé à 10 millions. La Société Générale souscrivit à la moitié du capital.

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, la Banque d’Anvers absorba la Banque de l’Union Anversoise, créée en 1910 au capital de 20 millions. Elle connut ensuite un développement considérable et dut déménager dans un nouvel immeuble, sur le Meir. En 1924, la Banque d’Anvers absorba encore le Crédit Mobilier de Belgique.

En 1934, les actionnaires familiaux de la Banque d’Anvers firent bloc pour rejeter un projet d’absorption par la Banque de la Société Générale de Belgique. Ce fut la seule banque patronnée active en Belgique à rester autonome. En 1935, la Banque d’Anvers dut par contre se conformer aux règles de l’arrêté royal du 9 juillet et fit sortir de son patrimoine les titres de son portefeuille dont la possession est désormais interdite aux banques de dépôts. Ces titres furent cédés à une société nouvelle, qui prit le nom de Crédit Mobilier d’Anvers. Cette entreprise fusionna en 1941 avec la Compagnie d’Anvers.

En décembre 1954, la Banque d’Anvers absorba la Banque de Crédit Commercial, société spécialisée dans le financement du trafic maritime en général et du commerce local de céréales et de laine en particulier. En 1962, la Banque d’Anvers reprit la vénérable Banque J. J. Le Grelle, dont la fondation remontait à 1792.

Le 30 novembre 1965, la Banque de la Société Générale de Belgique fusionna avec la S.B.B. (Société Belge de Banque), créée en 1935, et avec la Banque d’Anvers. La nouvelle entité née de ce rapprochement prit le nom de Société Générale de Banque. La Banque d’Anvers devint un siège administratif de la banque nouvelle… comme elle avait été celui de la Société Générale de Belgique en 1823.
 

Intérêt

 

L’histoire de la Banque d'Anvers est indissociable de l'essor de la Métropole.

Contenu

 

Le présent inventaire reprend les quelques mètres d’archives de la Banque d’Anvers qui sont parvenues jusqu’à Bruxelles et celles de quelques sociétés qu’elle a absorbées : Banque de Reports, de Fonds Publics et de Dépôts s.a., créée en 1900 ; Banque de Crédit Commercial s.a., constituée le 26 mars 1932, absorbée en 1954 ; Crédit Mobilier de Belgique s.a., absorbé en 1924 ; Banque de l’Union Anversoise s.a., créée en 1910, absorbée en 1919 ; Compagnie Centrale Financière d’Anvers s.a., puis Banque Privée Anversoise s.a., fusionnée en 1932 avec la Banque de Crédit Commercial s.a.