Inventaire complet PDF
Archives d'AG-assurances
 
Conservées : par les groupes AGEAS et AG Insurance
 
Traitement : par l’AVAE en 1999-2001
 
Masse : 180 mètres linéaires, 2.930 articles
 
Inventaire : non publié (BRION, R et MOREAU, J.-L., Fortis AG. Inventaire des archives, janvier 2002, 305 p.)
 
Dates : 1818-2000
 

Historique de l'entreprise

 

On évoque souvent le démarrage de la révolution industrielle qui caractérise l’aube du 19e siècle. On parle moins de l'évolution financière qui se produisit au même moment. Le développement de l'assurance en est l’une des principales caractéristiques. En 1824 et 1830 respectivement, un groupe de capitalistes bruxellois, à la tête duquel le banquier Jacques Coghen, fonde coup sur coup deux sociétés anonymes qui comptent parmi les plus anciennes du pays. La première est spécialisée dans l'assurance sur la vie (les Assurances Générales sur la Vie, les Fonds Dotaux et les Survivances), la seconde dans l'assurance contre l'incendie (les Assurances Générales contre les Risques d'Incendie). 
 

Si AG-Incendie se développe assez rapidement – en dépit de la présence de nombreuses sociétés belges et étrangères sur ce marché – celui d’AG-Vie s'avère très lent. Ce n’est qu'à la fin du XIXe siècle que son marché décolle. Plusieurs facteurs y contribuent : une définition légale de l'assurance en 1874, l'amélioration des techniques actuarielles, les avancées de la médecine et l'allongement de l'espérance de vie, les progrès de l'instruction élémentaire et de la prévoyance, le développement d'une classe moyenne et l'amélioration du niveau de vie en général. La société diversifie aussi ses activités : entre 1891 et 1903, elle se lance successivement dans le crédit hypothécaire et dans l'assurance contre les accidents (individuelle, responsabilité civile, accidents du travail). 
 

Dans le courant du XXe siècle, le secteur privé de l'assurance se développe en concurrence avec les assurances sociales. Il sera d'ailleurs longtemps question de nationaliser le secteur, d'une part pour des raisons fiscales, et d'autre part parce que l'assurance était considérée comme une question d'utilité publique... Les compagnies privées réussiront toutefois à maintenir leurs spécificités. Dans le domaine de l'assurance pension, en particulier, AG-Vie jouera à plus d'une reprise un rôle novateur. Dès 1919, la compagnie lance l'assurance pension destinée aux employés, puis, pendant la deuxième guerre mondiale, l'assurance-groupe extralégale. Pour un aperçu plus détaillé de l'histoire du groupe, on consultera le livre qui lui a été consacré.

Intérêt

 

Les archives du « Groupe AG » sont capitales pour étudier l’économie des compagnies d’assurances vie, incendie et risques divers et l’histoire de ce secteur en Belgique depuis l’année 1818

Contenu

 

Les archives sont classées en fonction de leur provenance, soit 67 sociétés absorbées ou créées par le « Groupe AG », devenu ensuite « Fortis AG » puis « Fortis B » et aujourd'hui AGEAS. Ce sont notamment les sociétés Securitas, Sûreté et Repos, Compagnie de Bruxelles, Compagnie des Propriétaires Réunis, Compagnie d'Assurances Générales sur la Vie, les Fonds Dotaux et les Survivances et Compagnie Belge d'Assurances Générales contre les Risques d'Incendie, pour ne citer que les plus anciennes. Les 67 sous-fonds sont présentés par ordre de création. Deux derniers sous-fonds sont des collections de photos et d’objets.