BRION, R., DE BRUYN, O. et MOREAU, J.-L., Groupe Fabricom. 50 ans d'histoire. De la PME au groupe européen, Bruxelles, Racine, 1998, 160 p.
 

La société Fabricom (Société Anonyme pour le Commerce et les Fabrications Industrielles) a été fondée le 6 novembre 1946 par la Compagnie Générale d'Entreprises Électriques et Industrielles, alias Electrobel. Ce groupe, qui avait massivement investi dans le secteur électrique, craignait à l’époque la nationalisation de ses actifs en Belgique et voyait dans la création d'une société spécialisée dans les installations un moyen de limiter l'emprise des pouvoirs publics si ses craintes se réalisaient.

 

Fabricom a d’abord été un pôle de concentration du secteur de l'installation électrique, reprenant plusieurs sociétés comme La Construction Soudée (Anciens Établissements André Beckers), la société Applicom (qui avait la représentation en Belgique de matériel électrique de frabrication anglaise), la firme Bracke-Monin à Gand. L'entreprise diversifie sa clientèle: alors que le secteur électrique est son principal client à l'origine, dès la fin des années 1950 elle exécute d'importants travaux pour le secteur public et surtout, pour une clientèle industrielle - que ce soit dans le cadre de la construction de chaines d'assemblage de voitures ou dans celui de l'installation de nombreux complexes chimiques et pétrochimiques dans la zone portuaire. Elle étend très vite ses activités à un nombre croissant de pays: les Pays-Bas, avec la création de Fabricom nv en 1958; le Grand-Duché de Luxembourg; la France; l'Espagne, où sa maison-mère, le groupe Electrobel, était actif de longue date; mais aussi: le Congo de l'époque coloniale, le Mozambique, l'Iran... En 1962, la société a réalisé une raffinerie flottante destinée à la Libye.

 

Durant la période où Alex Dumont dirige Fabricom (1965-1982), la société attaque des créneaux nouveaux, dont le conditionnement d’air et le chauffage industriel: elle rachète plusieurs sociétés spécialisées dans ce domaine, comme la firme Panzer et l'enteprise Sotec-Ray (rebaptisée Fabricom Air Conditioning ou Facair). A la même époque, le département "chaudronnerie" se spécialise dans la tuyauterie préfabriquée, grâce à l'exploitation d'une machine à cintrer mise au point en 1971: la "Vekamaf". La conversion du réseau belge au gaz naturel représente un marché important pour une filiale créée en collaboration avec La Brugeoise et Nivelles : Convergaz. En outre, Fabricom perce en France avec la reprise de la Société d'Études et d'Entreprises Électriques (800 personnes en 1971, date du rachat).

 

A partir de 1973 et pendant cinq ans, le groupe Fabricom subit la crise économique de plein fouet. PLusieurs filiales sont liquidées, notamment en Espagne. Le groupe surmonte ce marasme grâce à deux facteurs: les bénéfices engrangés sur des contrats de grande exportation, et dont le projet Euro System Hospitalier en Arabie Saoudite; et les commandes importantes du département "tuyauteries" dans le cadre de la construction des centrales nucléaires belges.

 

Dans les années 1980-1990, la diversification des activités de Fabricom s'accélére: la société perce dans les marchés de l'automation et de la robotisation, de la construction de complexes off-shore,  de l'épuration d'eau, de la protection incendie, de la gestion d’installations, de la collecte et du traitement de déchets, de l’étanchéité…

 

En 1987, voyant que de grandes entreprises européennes rachètent systématiquement des entreprises de génie civil en Belgique, le baron Albert Rolin, administrateur délégué de Fabricom, comprend que si la société ne mène pas une politique dynamique à l'étranger, elle risque de devenir le maillon belge d'un groupe européen. Il procède alors à la filialisation des activités historiques de Fabricom (sous le nom de Fabricom sa) et modifie le nom de la société-mère, qui devient Groupe Fabricom. Dans les années 1987-1995, ce groupe change véritablement de dimension avec l'achat de nombreuses sociétés, essentiellement à l'étranger. Citons par exemple: ENI (Electro-Navale et Industrielle), spécialisée dans l'installation de systèmes électriques, d'instrumentation et d'automatisation; la société française Rineau Frères, actives dans le chauffage, la ventilation, le conditionnement d'air, l'siolation thermique et acoustique, etc.; la firme hollandaise Tot & Beers (installations électriques et instrumentation); le groupe britannique Sutcliffe Speakman (traitement et filtration de l'eau); et la filiale allemande du groupe Degrémont, rebaptisée Fabricom GmbH.

 

Découvrez notre asbl

Association pour la Valorisation des Archives d'Entreprises asbl

Vereniging voor de Valorisatie van BedrijfsArchieven vzw

Rue de Ruysbroek 2

1000 Bruxelles

 

 

 

 

+ 32 477 75 25 55 ou 32 477 70 25 39

Soutenez notre asbl - BE36 0680 9553 1081 

"Vous avez des trésors, nous les sauvons"

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now