DE BRUYN, O., Histoires de diamants. La Société Minière du Bécéka au Congo, Bruxelles, Lannoo, 2006, 160 p.
 

Diamant... Le mot évoque immanquablement une femme parée de bijoux étincelants. Pourtant, tous les diamants ne sont pas de joaillerie : le diamant industriel occupe une place importante dans l'économie mondiale. La Société Minière du Bécéka (alias Sibeka), active au Congo depuis sa fondation en 1919, a produit du diamant de joaillerie mais l'essentiel de son activité a porté sur l'extraction de diamant industriel dans ses mines de Bakwanga (aujourd'hui Mbuji-Mayi), au Kasaï. 

Après avoir vécu des débuts difficiles dans l’entre-deux-guerres, en raison des problèmes rencontrés pour écouler sa production, la société a connu un développement fulgurant au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, au point de devenir le premier producteur mondial de diamant industriel. À l'époque, la demande en diamant industriel a considérablement augmenté : son importance stratégique est reconnue et ses usages dans les industries civiles se diversifient. 

Le livre d’Odile De Bruyn aborde maints sujets passionnants : l'aventure des premiers prospecteurs de diamant partis en 1909 à la découverte de régions inconnues ; le travail de la mine et ses nombreuses activités connexes ; l'adaptation des techniques d'extraction aux spécificités des gisements de diamant industriel ; et l'écoulement de la production via le canal unique du Syndicat de Londres, mis sur pied par la société De Beers.